• Les soirs d'avant (jeudi soir à Besançon)

    Les soirs d'avant (jeudi soir à Besançon)

     

    J'ai ruiselé le long de ton toit,
    Pris une rigole et le flot
    M'a écartée.
    En contrebas, sur un bout de roche grise,
    J'ai éclaté.
    Entre granit et bitume je gîte un peu.
    Les voix des caves montent sur mon trottoir
    Et les mégots pleuvent dans le caniveau noir.
    Encore une fois je déroule ma pente sous les semelles
    Et dans la ville mouillée je ruisselle.
    Suivant le son rock d'un jeudi bondé
    J'éclabousse le flot underground
    D'un peuple enfoui sous les capots d'une déesse.
    Ils embarquent et moi avec
    Sur le zinc, une pinte nous rejoint,
    Une perle coule de son bec,
    M'enlace ...
    Une éponge l'efface.
    Et je deviens larme, comme un pleur
    Comme un souvenir des virées d'antan
    Des cafés concert les soirs de pluie. Avant.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :